top of page

Êtes-vous bien dans vos os ?

Savez-vous qu’il existe un examen permettant de connaitre sa densité osseuse ? Il s’agit de la densitométrie : rapide, parfaitement indolore (un genre de radio), et sur prescription médicale uniquement. En période de ménopause (entre 40 et 70 ans pour être précise), les femmes perdent environ 40% de leur masse osseuse. Plus précisément pendant les 5 premières années de la ménopause, il faut compter une réduction de 5% par an. En cause, la baisse drastique des œstrogènes qui contribuent à la formation des tissus osseux et à la fixation du calcium sur les os.


Lorsque la masse osseuse diminue plus vite que le corps n’est capable de la renouveler on parle d’ostéoporose. Les conséquences ? Une plus grande fragilité osseuse entrainant un risque de fractures élevé. Chez les plus de 45 ans, elle est responsable d’un plus grand nombre de jours d’hospitalisation que de nombreuses autres maladies telles que le diabète, les crises cardiaques et le cancer du sein. Dans le monde, à partir de 50 ans, 1 femme sur 3 subira une fracture avant la fin de sa vie.


La densitométrie permet d’identifier quel est l’état de votre masse osseuse, avec 3 niveaux :

- Densité normale : tout va bien

- Ostéoponie : peut mieux faire

- Ostéoporose : C’est moche de vieillir



La bonne nouvelle c’est que s’il nous est impossible de ne pas perdre en densité osseuse au fil des âges, nous pouvons au moins la ralentir. Voici quelques pistes :


- L’activité physique. : A tou tou you tou (les connaisseuses reconnaitront)

Plusieurs études ont démontré que la sédentarité favorise la perte osseuse. La pratique d’un sport ou d’une activité physique permet de la ralentir et même de gagner quelques points de densité.

Le cardio (danse, randonnées, aérobic...), le renforcement musculaire (musculation, exercices de résistance avec des élastiques…), les exercices d’équilibre et d’assouplissement (Taï Chi, yoga, Pilates…) ont le double avantage de préserver la solidité de vos os mais aussi d’augmenter votre masse musculaire. C’est donc tout bénéf et en plus vous allez pouvoir montrer vos abdos l’été prochain !

En revanche, évitez tous les sports qui vont trop solliciter vos articulations. Par exemple le port de poids. Et ne forcez jamais lorsque vous avez mal. Il faut savoir écouter votre corps et ses signaux.

Quoiqu’il en soit, avant de vous lancer dans un programme sportif intense, demandez conseil à votre médecin car certains exercices ne sont peut-être pas adaptés à votre condition physique et certaines activités pourraient nuire à vos articulations et à vos cartilages. Et ça, on ne veut pas !


- Le calcium. Les produits laitiers sont nos amis pour la vie mais on a aussi plein d’autres copains !

C’est le composant majoritaire des os. Si vous en manquez, avant de passer aux compléments alimentaires, misez sur un changement d’alimentation. Une femme ménopausée a besoin de 1200mg de Calcium par jour.

À ce tableau, nous pouvons ajouter les eaux minérales riches en calcium comme l’Hépar ou la Contrex pour ne citer qu’elles.


Comme souvent, il existe une controverse sur l’augmentation de la prise de calcium. Certaines études pointent qu’une augmentation de alcium favoriserait les risques cardio-vasculaires alors que d’autres ont signalé des résultats contradictoires. A date, il n’y a pas de lien avéré entre un risque accru de maladies cardiovasculaires et un apport alimentaire en calcium. Mais comme toujours, demandez l’avis de votre médecin.



- La vitamine D: Let the sunshine in

C’est la vitamine du soleil puisqu’elle est principalement synthétisée dans la peau après une exposition auprès de notre cher astre jaune. Elle joue un rôle crucial dans le développement, les fonctions et la préservation des os et des muscles. De plus, elle favorise l’absorption du Calcium par les intestins. Une bonne raison de prendre un petit bain de soleil de 15 mn par jour sur votre balcon ou dans votre jardin (avec une bonne crème hein ?!) et d’appuyer un instant sur pause. Et comme il ne fait pas beau tous les jours, vous pouvez demander à votre médecin de vous en prescrire s’il le juge nécessaire.


- Le tabac : Tu n’es qu’un fumeur de gitanes et la dernière je veux la voir briller au fond de tes yeux. Et ensuite on en parle plus !

Vous cherchiez une bonne raison d’arrêter de fumer ?

Le tabagisme est associé à plusieurs facteurs de risque d’ostéoporose mais aussi à la ménopause précoce. Il accélère le métabolisme des œstrogènes et donc CQFD : Moins d’œstrogènes = plus de risques de perdre en masse osseuse…



Vous êtes concernée par la ménopause et souhaitez être soutenue pendant cette période de votre vie. Avec MY Menopause, je vous propose un accompagnement sur mesure pour aborder les différents aspects physiques et psychologiques auxquels vous pouvez être confrontée. Pour en savoir plus, contactez-moi au 06.60.31.24.78 ou marienoellemesnier.coach@gmail.fr







Posts récents

Voir tout

Commentaires


Abonnez-vous à notre newsletter • Restez informé

Merci de vous être abonné.

bottom of page